Résumé du weekend

Même pas en retard

Vendredi

Arrivé à 20h par le bus "Avignon Aix press". Parce que les routiers ont aussi de l'humour.

Première quête : aller faire les courses. Y aller à 7 est d'une efficacité redoutable : 15 minutes de débat passionné devant chaque rayon. Nos estimations inventent 20 personnes pour ce soir, en comptant 2 CMoSH chacun, on pourrait presque acheter en gros...

Sophie, nouvelle venue, a très peur pour l'hygiène de ce qu'elle va manger. Pourtant il n'y a pas de quoi, même si certains laissent malencontreusement échapper quelques anecdotes mémorables sur l'état irréprochable de ce qu'on trouve dans l'appart 102.

Quand on trouve un paquet de chewing-gums par terre à Auchan, il suffit d'en manger un pour l'horrifier. On verra plus tard qu'une bouteille de jus d'ananas avec des champignons jusque sur le goulot, ça marche bien aussi pour l'effrayer.

De retour à la résidence, reste un petit détail à régler : où faire les CMoSH ?
Car bien sur RIEN n'a été prévu.

  • Il n'y a pas la place pour 20 personnes dans l'appart de Wolf, qui est maintenant meublé et habité.
  • PetiteMarie ne veux pas que l'on fasse cuire les steaks chez elle à cause des odeurs.
  • On a les clefs de la salle commune, mais impossible de les faire cuire là-bas.
  • Faire des allers-retour est délicat car cela salirait forcément le sol de l'escalier et des couloirs tout propres.

Les gens arrivent progressivement, et on reste dans le couloir sans trouver de solution à ce problème insoluble. L'escalier devant chez Wolf devient vite rempli de monde, certains commencent à boire sur place.

La décision finale : cuire et manger chez Wolf, boire et discuter chez PetiteMarie, en parallèle et en simultané. Les gens se répartissent entre les 2 appartements qui ont l'avantage de se trouver à quelques mètres l'un de l'autre, passent de l'un à l'autre, et tout se passe bien.

Bien sur en allant chercher 2 gens dans la salle commune, je renverse la moitié de mon verre de Malibu dans l'escalier, mais je passe un rapide coup de serpillère et ni vu ni connu (ça collera à peine).

Et encore des gens qui s'entassent chez PetiteMarie.

1h30, tout le monde rentre se coucher. Je débusque des matelas dans la salle commune. Je récupère mon oreiller et ma couette chez Wolf.

Samedi

Le lendemain, barbecue géré par des maitres en la matière. Montjoie manque d'avoir le visage brulé quand Totor lance de l'alcool, et les saucisses finissent brulées au 5eme degré. On mangera du charbon faute de mieux.

Comme toujours, on a sorti les tables et les chaises sur la pelouse, entre la salle commune et la forêt de bambous.

Montjoie essaie de relancer sa production filmographique, en esquissant un scénario pour Brogi.

Dans la salle, un ordinateur et des tapis de Stepmania on été installés. Fortement rentabilisés par Bart qui y passe la majeure partie de l'après midi, d'autres gens en profitent pour découvrir et certains pour s'y remettre. Sur les matelas, quelques parties de Mario Kart DS à 4. Dans l'appart de Sophie, petit intermède Wii avec les lapins crétins (de quoi se fatiguer les bras après s'être tué les jambes à Stepmania).

ATTENTION : vidéo de Montjoie qui fait du stepmania !

Le soir, suite du barbecue avec les restes du midi. L'allumage était encore une fois du grand spectacle (comique).

Quelques parties d'Ouendan et Elite Beat Agent sur DS contre Totor.

Venu 1h du matin, la plupart vont se coucher et les rares survivants regardent Shaun of the dead sur les matelas dans la salle.

Dimanche

A 13h les gens se lèvent enfin, et décident d'aller au Mac do. j'ai déjà mangé du pain qui trainait, mais je les suit pour prendre un dessert.

Durant le repas, on tente de convaincre Marie que son expression "On y va, tu viens avec ?" n'est pas forcément très correcte. Tu viens avec quoi ? Ton sac ? Ton chien ? Le fait que la phrase "Regarde son sandwich, il vient de revenir avec." soit correcte l'embrouille encore plus. Malgré 7 voix contre une et de longues explications, il faudra que Wolf appelle sa-mère-prof-de-français pour une confirmation.

Mais au final Marie n'est toujours pas d'accord avec.

Retour à la résidence, un café, petite partie de Bust a move et Meteos contre Totor, on range et nettoie la salle commune, puis direction le centre ville d'Avignon avec Wolf, Didine et Bart. Il parait qu'il y a un "marché médiéval" là-bas, et de toute façon je dois y prendre le bus à 18h30. Bien sur on ne sait pas où c'est, et on se gare à l'opposé. Je vois vite que le temps d'y arriver, je devrais faire demi-tour pour attraper mon bus...

Dans notre réflexion sur comment gérer ce détail, Wolf nous gratifie de deux jolies phrases :
"Oui mais ça fait loin... Ce dont on est sûr c'est on mettra autant de temps pour y aller que pour revenir..."
"Ce que je voudrais, c'est y aller le plus vite possible dans le minimum de temps"

On y arrive enfin, juste de temps de prendre une photo et je quitte tout ce beau monde pour rentrer chez moi.


Commentaires

Gally
(13/09/2007, 11:27)
Plus qu'à rebaptiser totor Suzanne Mayer ( merci à ceux qui ont vu Desperate housewives saison 3 et qui comprendront)

Laisser un commentaire

Nom : (obligatoire)
Email : (facultatif, sert à afficher un Gravatar)
Site web : (facultatif)
Antispam (écrire plop) : (obligatoire)

Enregistrer les informations dans un cookie