Bon faut bosser maintenant

Pour mon retour au boulot après 2 petites semaines de vacances, on recommence doucement avec un séminaire de département. Nous sommes donc parti en cortège de 4 voitures dès 8h du matin, direction un village près de Cassis. Et là ca attaque rude avec une matinée de présentations : de l'Advanced Process Control, du Chemical Mechanical Polishing, des fours à Low Pressure Chemical Vapor Deposition, du JobShop/FlowShop/OpenShop/EtcShop, de la gestion des qualifications des équipements, de la planification de production, un Dispatcher pour la zone de Photolithographie, ...

Après tout ca, un repas frugal (et quelques verres de vin) pour nous remettre...

Des présentations plus tranquilles pour digérer : les formations du Centre de Microélectronique, les projets industriels des élèves, puis on redevient sérieux avec la planification de la maintenance des trains, et on nous achève avec la sémantique systémique des ontologies dans l'urbanisme des systèmes d'information (heureusement quelqu'un avait laissé trainer un journal, j'ai pu faire les mots croisés discretement). Vers 17h viennent enfin les choses sérieuses : pétanque, badminton, foot, diabolo...


Perdu à la pétanque malgré quelques jolis coups, mais reussi à faire des trucs sympas au diabolo. Je me suis aussi essayé au "bâton du diable" et aux assiettes chinoises sans grand succés mais avec plaisir :)
Et merci à la camerawoman qui a eut l'heureuse initiative de filmer perpendiculairement la vidéo du diabolo. Pour que YouTube l'affiche correctement j'ai du la réencoder non seulement en faisant la rotation mais en plus en rajoutant des bandes noires vu que YouTube étire en 4:3 par défaut...

Et les chatons sont des anges :
"J'te jure c'est pas nous, on a rien fait !"
"Et arrête de nous regarder comme ca d'abord, je te rappelle qu'on a une compétence pour ca nous !"


Commentaires

Katas
(05/07/2006, 01:27)
Tissu de mensonges. Voilà ce qui est vraiment arrivé:

Incapable de remplir la case "nombre d'enfants" de sa 2042, mère chatte à sa grande peine dû résoudre à aller perdre deux de ses 101 noiraudes dans la forêt.
Les deux chatons errèrent longtemps dans la sombre forêt. Longtemps ! Mais pas trop, sinon on va dire que je meuble. Disons qu'elles errèrent un temps raisonnable qui sembla bien long.

Quand soudain ! Elles tombèrent sur Eri Kamei.

"Nyo" dit la première.
"Nyu" renchérit la seconde.
"Hello Hello !" se lamenta la Morning Musume.

Ce qui signifiait plus ou moins:

"On a dû se tromper d'histoire" dit la première.
"Je t'avais dis qu'il fallait semer des pierres" renchérit la seconde.
"Hélas ! Mes pauvres félines, savez-vous que c'est ici la maison du monstre de Hurmpf qui collectionne les chats ?" se lamenta la Morning Musume.

Mais comme elles étaient très fatiguées, elles passèrent outre l'avertissement et s'installèrent confortablement sur la chaise du monstre.
Ce qui devait arriver arriva avec celui qui devait arriver, sinon ça fout un peu l'histoire en l'air: trois grands coups à la porte marquèrent le retour du monstre de Hurmpf à son antre.

"Hmm !" triompha le monstre.
"Nyo ?" questionna la première.
"Nyu" fit remarquer la seconde.
"Nyo ?!" pressa la première.
"Hmm..." répondit le monstre de Hurmpf.

Ce qui aurait bien pu vouloir dire:

"Deux nouvelles noiraudes pour ma collection !" triompha le monstre.
"C'est moi que tu regardes ?" questionna la première.
"Vu qu'il n'y a que toi, moi, Eri Kamei, 47 chats, 3 Totoros et un goéland, c'est sûrement toi qu'il regarde" fit remarquer la seconde.
"J'y crois pas, c'est moi que tu regardes, hein, c'est moi que tu regardes ?!" pressa la première.
"Hmm..." répondit le monstre de Hurmpf.

Et c'est ainsi que les noiraudes mangèrent le monstre de Hurmpf, ne sauvant pas spécialement le monde par la même occasion, mais bel effort quand même.

ET TOUT SE TERMINE BIEN


(05/07/2006, 08:36)
MDR. Retour en fanfare de Katas :)
Vive lui \o\O/o/

Laisser un commentaire

Nom : (obligatoire)
Email : (facultatif, sert à afficher un Gravatar)
Site web : (facultatif)
Antispam (écrire plop) : (obligatoire)

Enregistrer les informations dans un cookie