Retour de Larraun

Mission accomplie ! \o/

Nous avons suivi le plan à la lettre. Ceci grâce à un plan parfaitement préparé (vous pouvez m'appeler Océan, de "Océan treize"), et une traductrice omnilangues au talent incommensurable.

Mais pas de photo du voyage, puisque j'ai paumé mon appareil photo le dernier jour... Dommage, il y en avait de vraiment bien... T_T

Notons quand même les points mémorables :

  • Entre Barcelona et Pamplona, on emprunte un train des années 50, avec télévision en vert et rose. Au retour il mettra 7 heures au lieu de 5, puisque faisant un petit détour par le désert.
  • Pamplona a une rivière marron, des policiers en smart, plein de parcs, des passages piétons chronométrés, une gare routière horrible et camouflée, un "El corte Ingles" avec un super menu à 15e, des boutons "quiero subir" (oh oui j'aime subir), de l'eau "Sacalm", et un parc d'acclimatation avec un cerf (qu'on nommera Serge) qui se croit malin en passant de l'autre côté du grillage...
  • Arrivés à Lekunberri, il pleuvote, heureusement quelqu'un nous prends en stop, avec une petite fille qui chante ce qui passe à la radio, des panneaux qu'on aurait pensé qu'il fait les suivre mais que les gens suivent pas, ils parlent basque donc on comprend rien... On a un peu peur de se retrouver dans Hostel, mais finalement on arrive au lieu voulu.
  • L'aubergiste est fort peu locace, voire même encore moins que ça. Son auberge a l'air prévue pour accueillir des colonies de vacances, avec un grand refectoire, de grands dortoirs de lits superposés, etc. Sauf qu'on est les seuls clients, hein.
  • Le gentil aubergiste cuisinera rien que pour nous un repas des plus diététiques : soupe de poisson, 3 escalopes de poisson frit chacun, gateau au beurre. On ne finira pas, ca c'est sur, et on aura du mal à digérer... D'autres expériences nous confirmerons que les espagnols mangent très gras... (petit déjeuner à la margarine, chips super grasses, saucisson qui baigne dans l'huile) D'ailleurs nous rencontrerons de nombreux animaux très très gros (chèvres, moutons, chevaux)
  • Mais Larraun, c'est surtout un coin paumé de campagne, avec plein de champs dans la montagne, tout est très vert, il y a des chevaux en liberté qui paissent sur le bord de la route avec une cloche autour du cou. Et il pleuvote toujours.
    Larraun c'est le nom du regroupement de tous les petits villages de 3 maisons chacun, et c'est surtout le nom de la rivière, fort jolie.

    (photos trouvées sur le net ~~)
  • On passe finalement une soirée à Barcelone, avec son arc de triomphe, son concert cloturant on ne sait pas quoi, des bars de Tapas (gras eux aussi), une manifestation, des marchands de glaces-qui ont-l'air-bonnes qui ferment quand finalement on en veut une, un record du monde bizarre, un bus qui n'est indiqué nulle part et qui arrivera avec une heure de retard.

Beaucoup de choses donc. Le défi a été brillemment relevé, même si on a paumé la photo-preuve. On a quand même passé la plus grande partie du weekend dans les trains et autres bus, la prochaine fois on essayera d'avoir un peu plus de temps pour visiter les endroits traversés. En 3 jours c'est pas commode :)

Vivement le prochain défi ^^


Commentaires

MarieAnne
(09/10/2007, 15:45)
Merci pour ce sympathique récit... Les voyages forment la jeunesse, alors à quand le prochain ?
Et vraiment, perdre son appareil photos... ah ! c'est vraiment dommage. Du coup on est frustré, car pas de photos perso.
Gally
(09/10/2007, 21:42)
Jeunesse, jeunesse.... c'est vite dit ça :p

Laisser un commentaire

Nom : (obligatoire)
Email : (facultatif, sert à afficher un Gravatar)
Site web : (facultatif)
Antispam (écrire plop) : (obligatoire)

Enregistrer les informations dans un cookie