Yakiudon & Kare rice

Ce weekend, deux plats japonais parfaitement réalisés : des nouilles frites et du riz au curry. D'autant que le supermarché asiatique récemment découvert nous permet de trouver presque tout ce qu'il faut \o/

Commençons donc par les yakiudon.

D'abord, on faire revenir les oignons et le chou chinois dans la poêle. Puis on y ajoute des légumes surgelés.

Viens ensuite l'instant fatidique d'ouvrir les paquets de udon. Des pâtes fraiches, donc pas besoin de les cuire dans l'eau d'abord. On se questionne un peu en voyant la forme de bloc compact qu'elles gardent sorties du paquet, mais en touillant un peu elles reprennent vie.

Une fois tout ça cuit, on rajoute la sauce spéciale dessus, les algues et la mayonnaise, et on sert aux invités ébahis.

Fort de cette éclatante réussite, on tente le riz au curry le lendemain. L'occasion de tester le merveilleux autocuiseur suihan-ki (même si dans Dragon ball ils appelaient ça un autocuiseur quand Tortue géniale y enfermait le démon Piccolo) acheté la veille, et promptement baptisé "Tchikafoumi". L'occasion surtout de se pencher sur le manuel d'utilisation à la traduction parfois sibylline.

On fait cuire les légumes à la poêle, puis on ajoute de l'eau et on laisse mijoter.

Viens enfin le tour du curry japonais. Du "moyennement fort", qui sera finalement juste comme il faut ("un peu fort, mais ouais"). Il faut bien entendu déchiffrer à moitié sur l'emballage tout en japonais quelle quantité il faut en mettre. Pour l'autre moitié, faire au hasard "on verra bien".

Une fois que c'est prêt, on regarde le résultat de la toute première réalisation de Tchikafoumi (au dosage hasardeux puisqu'incompréhensible dans le manuel). Un peu trop cuit et y'en a 2 fois trop. Mais très bien quand même, je mangerais pas de gâteau au chocolat voilà tout >_<

Et voilà le résultat, encore une merveilleuse réussite \o\O/o/

Bon oui, c'est plus drôle quand on rate, c'est sûr. Mais il peut arriver tout à fait accidentellement qu'on réussisse. Toutes nos excuses.

Clavette Mortaise.


Commentaires

MarieAnne
(12/11/2007, 10:25)
Merci pour ces leçons de cuisine édifiantes, et encourageantes pour les novices... et même les autres d'ailleurs. C'est rassurant de voir qu'on peut toujours réussir, même avec l'aide du hasard.
En tout cas, l'humour est une bonne nourriture !
Misanthrope
(13/11/2007, 20:02)
ET CA COMMENCE A BIEN FAIRE AVEC LE POSITIVISME ARBITRAIRE

Personne ne daigne le prendre en considération, mais, en étant la seule à s'exprimer, MarieAnne met gravement en danger le pluralisme des avis sur ce site, renvoyant un feedback positif là où l'électrochoc s'avérerait nécessaire.

Ce n'est pas là le moindre de ses méfaits.

Laisser un commentaire

Nom : (obligatoire)
Email : (facultatif, sert à afficher un Gravatar)
Site web : (facultatif)
Antispam (écrire plop) : (obligatoire)

Enregistrer les informations dans un cookie