Fan festival et chefs d'oeuvre

Rapidement des photos du Fan festival. À part les traditionnelles boutiques de DVD/manga/goodies, il y avait quelques stands de jeux video (beaucoup de rythm games, des Final Fantasy XII Revenant Wings, des lapins crétins, ...) mais on a toujours la flemme de faire le pied de grue pour jouer.

]

Et plus amusant, le festival des jeux. On a pu faire une partie de puissance 4 géant, de Jenga géant, et de mots-croisés géants, avant de se faire refouler du stand Playmobil "c'est pas pour les parents ici". Les Kapla et les casse-tête en bois c'est bien aussi.

Sinon ce week-end a aussi su se démarquer par nombre de déceptions :

  • Furyo (concert) : la sono était aussi catastrophique que le chant, un vrai massacre T_T. Quand ils saccagent des vieux génériques de dessins animés ça fait rigoler, mais quand ils s'en prennent à X-Japan, Siam shade, Asian Kung-fu Generation ou Anna Tsuchiya ça donne vraiment envie de les étrangler.
  • Rescue dawn (film) : c'est un film de guerre ? (avance rapide) on dirait (fin).
  • Juno (film) : la musique est très jolie, mais je me suis endormi au milieu. On m'a dit que je n'avais pas perdu grand chose. Mais je garde quand même la BO.
  • No country for old men (film) : une poursuite très longue et sans interêt. À se demander comment il est possible de faire un film aussi ennuyeux avec autant de morts.
  • Cloverfield (film) : il parait que au premier rang d'un cinéma ça rend bien (si on ne vomit pas), mais sinon on retiendra juste qu'il ne s'y passe rien à part des "Oh my god !" à la pelle. Il a au moins le mérite de ne pas faire durer le supplice trop longtemps, une heure après tout le monde est mort et on peut oublier ce film.
  • Hero (drama) : on dirait un truc des années 80, sauf que ça date de 2001. La musique ridicule et le fait que ce soit des histoires d'avocat n'encouragent pas à poursuivre, mais si on trouve une version avec une image un peu plus correcte, on continuerait presque pour le sympathique Abe Hiroshi
  • Ame to yume no ato ni (drama) : c'est un fantôme sauf que presque tout le monde le voit. Le premier épisode est insipide, et comme pour Hero l'image très moche n'arrangeait rien. Il semble y avoir madame Papier dans le prochain épisode, mais on ne vérifiera peut-être jamais.

Pour la plupart des films/drama/etc suscités, on en avait pourtant entendu de bonnes critiques, et des gens de bon gout nous les avaient recommandés. À se demander cela ne vient pas de nous.

Mais on a fini par trouver un sauveur, qui a su tout rattraper : tiré d'une histoire vraie, Into the wild est un film magnifique, avec de jolies musiques (signées Eddie Vedder), une histoire belle et intéressante, et un acteur qui ne ressemble pas à Christian Clavier.


Commentaires

Wolf
(19/02/2008, 08:57)
Ca devait pas etre ta semaine.

Moi je me suis bien marré sur Cloverfield :)
Gally
(19/02/2008, 10:19)
Et Juno est très bien !

Laisser un commentaire

Nom : (obligatoire)
Email : (facultatif, sert à afficher un Gravatar)
Site web : (facultatif)
Antispam (écrire plop) : (obligatoire)

Enregistrer les informations dans un cookie