Oldelaf, monsieur D, Firmin, les Wriggles, et la Mort

Vendredi soir, des CMoSH aux oignons digestes, des héros de la guitare, des champions olympiques et des lapins crétins. \o/

Samedi soir, nous (petite troupe d'une huitaine de personnes) étions au concert des Wriggles à Montfavet. \o\O/o/

En première partie, rien de moins que... Oldelaf et monsieur D ! En fait une partie de la troupe est venue plus pour eux que pour les Wriggles. C'est en effet une occasion rare, puisqu'ils ne descendent *jamais* dans le sud habituellement.

Ils nous présentent un spectacle en version courte, première partie oblige : seulement 7 chansons, dont 2 nouvelles. On a néanmoins eut droit aux mini-sketchs classiques : avec les pulls avant "Nathalie" et le "Qui est-ce ?" au milieu de Frisotte et Frisotin. Ils ont également présenté Firmin, remplaçant Pépito (qui se consacre entièrement aux Petites Bourrettes désormais), et ce "stagiaire narcoleptique" s'en sort assez bien.

Ils sont vraiment excellents sur scène, on aurait aimé les voir plus longtemps ~~



Note: les photos ont été une fois de plus glanées sur Flickr ^^;

Arrivent enfin les Wriggles, dans un décor composé de 2 bancs et des 4 panneaux noirs sur roulettes qu'ils ne cesseront de bouger d'une chanson à l'autre, donnant du dynamisme au spectacle. Là encore, les chansons laissent souvent place à de petites saynètes humoristiques.

Ils joueront plus d'une vingtaine de chansons (avec 3 rappels), reprenant la plupart des titres du dernier album et quelques classiques des anciens albums. Un spectacle long (mal aux pieds à la fin ^^), mais vraiment très bon \o/
Même s'ils ne sont plus que 3 ils remplissent bien la scène, courant et sautant, déplaçant les panneaux... Fred utilise une loop station sur quelques chansons, pour mieux jouer la comédie et chanter avec ses deux compères. Et Stef fait vraiment des grimaces terribles :)

J'ai rajouté sur la radio "Roucoucou Paolita", qu'ils n'ont pas chanté alors que c'est une de leurs plus connues (avec Poupine et Thierry).


Et puis dimanche soir, j'ai regardé "Hogfather" (Le père Porcher en français), adaptation télévisée du roman de Terry Pratchett en 2 épisodes d'une heure et demie. L'ensemble est assez réussi : même si les images ne peuvent retranscrire tout l'humour des descriptions de Pratchett, on retrouve néanmoins son univers abracadabrant, notamment le personnage de la Mort qui doit ici remplacer le Père Noël local (Hogfather) pendant que la fée des dents sera aux prises avec un assassin ^^

Et les dialogues...
Susan (lisant "Jack et le haricot magique" aux enfants) : And then Jack chopped down what was the world's last beanstalk, adding murder and ecological terrorism to the theft, enticement and trespass charges already mentioned and all the giant's children didn't have a daddy any more. But he got away with it and lived happily ever after without so much as a guilty twinge about what he had done. Which proves that you can be excused just about anything if you're a hero, because no one asks inconvenient questions.
Death : Human beings make life so interesting. Do you know, that in a universe so full of wonders, they have managed to invent boredom.


Commentaires

(04/03/2008, 16:43)
rajoutons donc à ce compte-rendu d'évènements mémorables le moment où l'on a feint d'être fort intéressés par la taille de la vigne (ce qui nous a permis de jouer les pique-assiette d'être officiellement invités au buffet-privé-des-vignerons), la dégustation d'un inoubliable gâteau à la banane au fast-food chinois (seul Montjoie y a échappé =D), ainsi que la mise en oeuvre brillante de mon infaillible technique ninja d'inflitration des foules (qui nous a permis de nous retrouver au tout premier rang du concert *o*).

Laisser un commentaire

Nom : (obligatoire)
Email : (facultatif, sert à afficher un Gravatar)
Site web : (facultatif)
Antispam (écrire plop) : (obligatoire)

Enregistrer les informations dans un cookie