[DS] Dragon Quest Monster Joker, Professor Layton and the curious village, The world ends with you

Dragon Quest Monster Joker

Le principe de base fait tout de suite penser à Pokemon : on attrape des monstres qui combattent à la place du héros, ils montent de niveau et apprennent de nouvelles techniques, etc. Mais DQMJ possède cependant quelques différences de taille, qui le rendent au final beaucoup plus intéressant que Pokemon.

  • Il faut constituer une équipe de 3 monstres qui combattent en même temps, ce qui ouvre davantage de possibilités (un attaquant, un soigneur et un boosteur par exemple)
  • Outre la possibilité de capturer les monstres rencontrés, il est possible de fusionner 2 monstres pour en créer un nouveau. Cela permet d'avoir de nouveaux monstres, tout en choisissant les capacités héritées des parents, et donc faire des monstres "sur-mesure". Le système est bien pensé, mais il est difficile de bien l'utiliser sans l'avoir étudié un minimum.
  • Le jeu est beau, tout en 3D.
  • On peut se connecter en local ou sur internet pour échanger des monstres ou faire des combats, mais je n'ai pas essayé.

Bref un excellent jeu, qui prendra beaucoup de temps à ceux qui veulent avoir les meilleurs monstres. Par contre comme toujours dans les RPG, faire une pause trop longue (ne pas y jouer pendant deux mois par exemple) fait un peu décrocher, et il est difficile de se replonger dedans.

Professor Layton and the curious village

Disponible seulement en US pour l'instant, Professor Layton propose de résoudre plus d'une centaine d'énigmes ou de puzzles, le tout enrobé d'une enquête à l'ambiance soignée. L'interface est très bien conçue, les dialogues sont souvent ponctués de puzzles ce qui ne les rends pas trop fatigants, même si l'enquête est excessivement guidée (chaque personnage fini par dire "va voir là-bas" ou "va parler à Machin"). L'histoire est agrémentée de quelques scènes de dessin animé agréable, et les musiques sont discrètes pour laisser place à la concentration. Car l'essentiel de l'intérêt du jeu réside quand même dans les puzzles. Il y a beaucoup de classiques, mais toujours bien présentés et variés. Si les premières sont très facile, certaines autres sont plus difficile, et certaines personnes ne se gênèrent pas pour rigoler quand je dus sortir mon bloc-notes pour en résoudre certaines.
Il y a une démo sur le site officiel pour vous faire une idée.
J'ai rencontré une seule énigme qui gène un peu : il faut rentrer une date, et il refuse la réponse 02/01 parce que la bonne réponse est 2/1. C'est un détail mais bloquer un moment alors que l'on avait la bonne réponse du premier coup est un peu frustrant. Donc quand vous y serez, ne vous faites pas avoir !

The world ends with you

Il a beaucoup fait parler de lui ce jeu, il me fallait donc voir de quoi il retournait.
Le premier point qui frappe c'est la réalisation. Le style est original, tant pour les dessins que pour la musique de fond, qui est en fait une chanson. Chanson qui devient assez vite saoulante.
Puis viennent les combats : un peu comme Dragblade, il instaure un système de combat novateur. Mais pas au point. On mène en fait deux combats en parallèle, un sur chaque écran : on commande les attaques du personnage du haut avec la croix directionnelle et on dirige le personnage du bas au stylet. Alors déjà, regarder les deux écrans en même temps, c'est pas trop possible quand cela demande autant d'attention que pour un combat. Second problème, le déplacement du personnage du bas au stylet est laborieux, et on se retrouve rapidement à bourriner n'importe.
Bref, j'ai vite laissé tomber. L'idée des pouvoirs à lancer avec le style et des badges est intéressante, mais j'aurais préféré n'avoir qu'un seul personnage et le diriger avec la croix directionnelle. Je pourrais m'obstiner un peu, apprendre à bien jouer et aller plus loin, le jeu deviendrait peut-être intéressant. Ou pas.

En attendant Wolf insiste pour que je me remette à Phoenix Wright, dont j'avais abandonné le premier épisode après avoir perdu ma sauvegarde. Et il y avait trop de dialogues à mon gout. Je vais attaquer directement le 2, on verra bien.


Commentaires

Wolf
(23/05/2008, 16:50)
Objection!!

D'ailleurs pour Phoenix Wright, j'adore la hausse de difficulté.

On voit bien une différence pour 2 procès de même niveau de 2 jeux différents.

Ainsi, lorsqu'on reussit le 2eme procès de Phoenix Wright 1 en perdant qu'un petit peu de vie, je peux vous assurer que le 2eme du 4 m'a fait mourir plus d'une fois...

Bonne chance pour le 2eme volet de ce somptueux jeu ;)
Misanthrope
(26/05/2008, 20:51)
"Un excellent jeu", "ce somptueux jeu"...

Ca paie bien d'entretenir le buzz pour Nintendo ? Ils vous fournissent les jeux ou juste les jaquettes ?
Wolf
(27/05/2008, 08:42)
Les 2. \o\O/o/

Laisser un commentaire

Nom : (obligatoire)
Email : (facultatif, sert à afficher un Gravatar)
Site web : (facultatif)
Antispam (écrire plop) : (obligatoire)

Enregistrer les informations dans un cookie